Sly and the family stone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sly and the family stone

Message  Azeleen le Sam 28 Fév - 17:30

bon je savais pas trop où les mettre vu que leur style c'est funk, soul, rock... si vous trouvez un endroit plus judicieux (hé non pas dans mon cul ) n'hésitez pas à le changer de place

http://www.slystonemusic.com/

Sly and The Family Stone est un groupe de musique américain pratiquant un mélange de funk, soul, rock et musique psychédélique. Actif entre 1967 et 1983, le groupe a eu une influence considérable sur de très nombreux artistes pop de son époque, notamment de par son approche multiraciale. Sly and the Family Stone est également l'un des premiers groupes de l'histoire du rock américain comptant des membres de sexes (genre) et d'origines ethniques différentes.

Dirigé par le compositeur-interprète, producteur et multi-instrumentiste Sly Stone, le groupe est, comme son nom l'indique, en grande partie constitué de membres de sa propre famille. Son mélange inédit d'ingrédients musicaux considérés à l'époque comme antagonistes lui a valu un grand succès auprès du public (les quatre albums du groupe, ainsi que de nombreux singles, ont tous été bien classés dans les charts) et une influence énorme sur la pop, le rock mais aussi le rap (le groupe a été très souvent samplé). L'écrivain Joel Selvin, auteur d'une biographie du groupe, a ainsi déclaré : « il existe deux types de musique noire : la musique noire d'avant Sly Stone, et celle d'après. »

Le groupe s'est finalement séparé en 1975 à cause de rivalités entre ses membres, et surtout des problèmes de drogue de Sly Stone. Celui ci a néanmoins continué à se produire sous le nom de Sly and the Family Stone jusqu'en 1987, date à laquelle il a été condamné pour usage de cocaïne.

Sly and the Family Stone a été intronisé au Rock'n'roll Hall of Fame en 1993.

En 2007, Sly Stone fait un come-back sur scène, pour une tournée d'été. Ses fans ont eu l'occasion de le voir plus longtemps que lors de son apparition éclair aux Grammy Awards en 2006.

La famille Stewart est originaire de Denton (Texas) et est composée de cinq enfants : Loretta, Sylvester, Freddie, Rose et Vaetta. Issus de la classe moyenne et profondément attachés au culte religieux, KC et Alpha Stewart élèvent leurs enfants selon les principes de l’Eglise évangéliste Afro Américaine tout en les encourageant à s’épanouir dans la musique.

Après avoir déménagé à Vallejo (Californie), en 1952, les quatre plus jeunes des enfants Stewart forment leur tout premier groupe, « The Stewart Four », dont l’aîné est Sylvester, alors âgé de neuf ans. La même année, ils sortent un disque 78 tours sur lequel figurent les chansons : On the Battlefield of the Lord(face A) et Walking in Jesus' Name(face B). Leur sœur aînée, Loretta, est la seule à ne pas participer à l’aventure musicale.

Entre temps, Sylvester et sa fratrie apprennent à jouer de multiples instruments et lors de leurs années au lycée, Freddie et lui furent membre de nombreux groupes. Sylvester rejoignit finalement The Viscaynes, groupe de doo-wop qui sortit quelques disques sur la scène locale, tout en enregistrant de son côté quelques titres en solo, sous le pseudonyme de Danny Stewart.

En 1963, Sylvester devint programmateur musical d’une radio, KSOL, basée à San Francisco, endossant le patronyme de Sly Stone. Il intégra à la playlist de la radio des chansons des Beatles et des Rolling Stones, chansons faites par des blancs auxquelles étaient peu habitués les auditeurs de KSOL, diffusant traditionnellement de la musique noire. Simultanément, Sylvester occupa le poste de producteur de Autumn Records, une maison de disques produisant des groupes de la région de San Francisco, tels que The Beau Brumels, The Great Society ou The Mojo Men. Sly Stone produit un titre qui connut le succès dans les charts US, C’mon and Swin , de Bobby Freeman, tandis que de son côté il continuait d’enregistrer des titres en solo qui demeurèrent confidentiels.

En 1966, Sly Stone forma un nouveau groupe, Sly and the Stoners, dont la trompettiste était une de ses amies, Cynthia Robinson. À peu de temps près, Freddie forma lui aussi son groupe, Freddie and the Stone Souls, Gregg Errico officiant à la batterie. Comme le suggèra un des amis de Sly, le saxophoniste Jerry Martini, Sly et Freddie décidèrent finalement de fusionner leurs deux groupes pour finalement former Sly and the Family Stone, à la fin de l'année 1966. Comme Freddie et Sly étaient tous deux guitaristes, Sly désigna son frère comme guitariste principal des Family Stone et apprit à jouer du synthétiseur. Pendant ce temps, Sly recruta Larry Graham pour officier à la basse.

Vaetta Stewart voulut également rejoindre le groupe : elle et ses amis, Mery McCreary et Elva Mouton faisaient partie d'une formation de gospel appelée The Heavenly Tones. Sly débaucha les adolescents directement à la sortie du lycée pour former les Little Sisters, les futurs choristes de Sly and the Family Stone.

Peu de temps après sa sortie, le single I Ain't Got Nobody devient un hit et Clive Davis, le directeur de CBS Records signe le groupe sous le label CBS'Epic Records. Le premier album de Sly and the Family Stones, A Whole New Thing, sort en 1967 et est salué par la critique, notamment par des musiciens tels que Mose Allison ou Tony Bennet. Les chiffres de vente restent cependant relativement bas et valent au groupe de ne pouvoir jouer que dans des salles modestes.

Clive Davis prend donc son rôle de producteur au sérieux et conseille à Sly d’écrire et d’enregistrer une chanson populaire, de manière à pénétrer les charts ; non sans réticences, Sly et le groupe enregistrent Dance To The Music . Le succès ne se fait pas attendre, dès sa sortie, en février 1968, le single accrochant la huitième place au Hit Parade Américain. Entre temps, Rose (une autre sœur Stewart) a rejoint le groupe et officie au chant et au piano. Sa présence au sein du groupe avait toujours été demandée par ses frères ; mais venant de trouver un emploi chez un disquaire, elle eut du mal à quitter un travail aussi stable.

En 1968, Sly & The Family Stone s’élancent donc sur la route pour une tournée américaine, marquant les esprits par leurs prestations pleines d’énergie et leurs accoutrements pour le moins originaux. L’album Dance To The Music connaît un succès commercial important, ce qui ne sera pas le cas pour son successeur, Life. En septembre 1968, le groupe a toutefois l’occasion de faire une tournée internationale. Devant commencer leur périple par le Royaume-Uni, ils n’iront cependant pas plus loin, Graham se faisant arrêter pour la possession illégale de marijuana ; de plus les relations entre le groupe et les organisateurs de concerts ne sont pas toujours des plus satisfaisantes.

Sly Stone produisit et joua sans se soucier des origines ethniques de ses collaborateurs, travaillant avec autant de blancs que de noirs au début de sa carrière. De la même façon, la musique de Sly and the Family Stone est un melting pot de cultures et d’influences différentes, mélangeant le proto funk de James Brown avec la soul de la Motown et de Stax, le music-hall de Broadway ou encore le rock psychédélique. Les guitares wah-wah, les lignes de basses grésillantes et les partitions d'orgues tirées de musique d'église se mélangeaient pour former l'arrière-plan de la musique sur laquelle chantaient les choristes. Sly Stone, Freddie Stone, Larry Graham et Rose Stone tiraient profit de la diversité que chacun de ces styles pouvait apporter, créant des arrangements atypiques et révolutionnaires dans la musique populaire de l'époque. Cynthia Robinson invectivait à gorge déployée le groupe comme le public, les poussant par exemple à « se lever et bouger au rythme de la musique » (get on up and dance to the Music !) et demandant à ce que « tous les ringards dégagent!» (All the squares go home!).

Les paroles de leurs chansons étaient en général des plaidoyers pour l'amour, la paix et la compréhension entre les peuples. L’image de cette bataille contre le racisme, la discrimination et la haine de l'autre fut renforcé par la diversité ethnique de groupe lui même. Gregg Enrico et Jerry Martini furent membres du groupe à une époque où les groupes mixtes étaient quasi-inexistants, la fin de la ségrégation venant juste d'être encouragée par la loi. Cynthia Robinson et Rosie Stone ne se contentaient pas de faire les choeurs ou d'offrir aux spectateurs la vue d'une présence féminine sur scène mais étaient des instrumentistes à part entière. Le style de chant du groupe, emprunté à la musique gospel, rendit le groupe particulièrement populaire et apprécié auprès du public noir ; les éléments plus rock et leurs accoutrements détonants - la gigantesque coupe afro arborée par Sly, ses pantalons de cuir moulants, la perruque blonde de Rose et les vêtements bariolés des autres membres - captaient l'attention du grand public.

Bien que Dance To The Music fut le seul succès commercial du groupe jusqu'en 1968, les sonorités de leurs deux albums Dance To The Music et Life influencèrent l'ensemble de l'industrie musicale. Le langoureux son de la Motown, basé sur le piano, fut bientôt dépassé, et aussitôt remplacé par la soul psychédélique. Des lignes de guitares similaires à celles jouées par Freddie Stone commencèrent à avoir des échos chez d'autres artistes, comme les Isley Brothers(It's Your Thing) ou Diana Rossand the Supremes (Love Child). Larry Graham inventa la technique du slap à la basse, qui devint par la suite un élément emblématique du funk. Certains musiciens changèrent radicalement leur façon de jouer pour s'approcher du son de Sly and the Family Stone, notamment le producteur de la Motown, Norma Whitfield, qui dirigea The Temptations vers un son plus soul psychédélique : notamment sur le morceau Cloud nine, sorti en 1968 et récompensé par un Grammy. Le son caractéristique du groupe eut aussi une influence non négligeable sur la musique de Michael Jackson, des Jackson 5, de The Undiputed Truth, de George Cinton and the Praliament Funkadelic, Arrested Development et plus récemment de Black Eyed Peas.

À la fin de l'année 1968, Sly and the Family Stone sort le single Everyday people, qui devient la première chanson du groupe à être classée numéro un au hit parade. Everyday people est un cri de protestation envers les préjugés en tout genre, il sert de single au quatrième album du groupe, Stand!, qui sortit le 3 mai 1969. Cet album se vend à plus de trois millions d’exemplaires et est considéré aujourd'hui comme l'un des summum artistiques du groupe. On peut trouver sur ce disque le titre éponyme, Stand!, qui s'éleva à la 22e place des charts américains ainsi que les singles I want to Take You Higher, Don't Call Me Nigger, Whitey, Sex Machine et You Can Make It If You Try.

Le succès retentissant de l'album permet à Sly and the Family Stone de pouvoir participer au Festival de Woodstock. Le groupe eut l'occasion de jouer à l'aube du 17 août 1969, une prestation appréciée et jugée comme une des meilleures du festival. Un nouvel album, sans single cette fois-ci, Hot Fun In Summertime/Fun, sorti le même mois, fut classé numéro deux dans les charts US. En 1970, la sortie du film documentaire Woodstock permet aux singles Stand! et I Want To Take You Higher d'être réédités, cette dernière chanson devenant par la même occasion la face A du disque ; celui-ci entre dans le Top 40.

La récente popularité du groupe et son succès auprès du grand public lui causèrent de nombreux problèmes. Les relations au sein du groupe allaient en se détériorant ; des tensions apparurent, notamment entre les frères Stone et Larry Graham. Leur maison de disque, Epic, leur demanda d’enregistrer davantage. Les Black Panthers demandèrent à Sly de politiser davantage sa musique et de la rendre plus symbolique du mouvement Black Power, en remplaçant par exemple Gregg Errico et Herry Martini par des musiciens noirs et en limogeant le manager du groupe, David Kapralik.

Après s'être déplacés dans la région de Los Angeles, fin 1969, Sly Stones et son groupe devinrent des consommateurs de drogues assidus, essentiellement de la cocaïne et de la Phencyclidine (PCP). Alors que le groupe passait de plus en plus de temps à faire la fête et s'enlisait dans la drogue (Sly portait systématiquement sur lui un étui de violon rempli de drogue), les enregistrements se faisaient de plus en plus rares. Entre l'été 1969 et fin 1971, le groupe n'enregistra qu'un seul et unique titre Thank You (Falettinme Be Mice Elf Again) / Everybody Is a Star, qui sortit en décembre 1969. Bien que Star fusse une chanson positive dans la veine de Everyday People, le titre transmet la colère et l'amertume de Sly and the Family Stone, qui déclarent à l'unisson qu'ils ne peuvent plus prétendre être ce qu'ils ne sont plus - joyeux, en harmonie, ... - et remercient leur public pour « les laisser de nouveau être ce qu'ils sont ». Thank You atteint le haut du Top100 en février 1970.

En 1970, Sly passe la plus grande partie de son temps à se droguer. Il devient fantasque et lunatique et manque un tiers des concerts donnés par le groupe cette année-là. Leurs apparitions en direct à la télévision, dans des shows tels que The Mike Douglas Show ou The Dick Cavett Show dégénérèrent de manière imprévisible. C'est à ce moment que Sly engage ses amis de la rue, Hamp "Bubba" Banks et J.B. Brown en tant que managers, ceux-ci engageant à leur tour des gangsters, Edward "Eddie Chin" Elliott et le mafioso J.R. Valtrano, comme gardes du corps de Sly. Sly recruta ce type de personnes essentiellement pour s'occuper de ses affaires personnelles, acheter de la drogue, mais aussi pour le protéger de ses potentiels ennemis – il soupçonne même certains membres du groupe d’en avoir après lui. Une barrière s'éleve alors entre Sly et le reste du groupe ; au début de l'année 1971, le batteur Gregg Errico est le premier à quitter le navire. Il est remplacé par une ribambelle de batteurs temporaires jusqu'à ce que Sly choisisse finalement Gerry Gibson. Gibson ne reste cependant qu'un an au sein du groupe avant d'être remplacé par Andy Newmark, en 1973.

Pour satisfaire les fans, demandeurs de nouvelles chansons, Epic ré-édite certains disques : A Whole New Ting ressortit avec une nouvelle pochette, et plusieurs des titres les plus populaires de Family Stone furent regroupés dans la première compilation du groupe, Greatest Hits, qui décrocha la deuxième place du Top200 en 1970.

la suite sur wikipédia

Discographie

1967 A Whole New Thing
Septembre 1968 Dance to the Music
Janvier 1969 MLady
Juillet 1969 Stand !
Janvier 1972 There's A Riot Goin' On
Juin 1973 Fresh
Juillet 1974 Small Talk
Décembre 1976 Heard Ya Missed Me, Well I'm Back
Octobre 1979 Back on the right track
Mars 1983 Ain't But The One Way







Myspace

Stand


Everyday people


Love city
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  celtill le Sam 28 Fév - 21:28

ça c'est du bon cheers

_________________
l'ennemi est bête: il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui! j'en ris encore!

i don't remember, i drank too much !

gilda a écrit: je suis en vacances...
avatar
celtill
le prez

Masculin Nombre de messages : 4678
Age : 52
Localisation : 91
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  Azeleen le Sam 28 Fév - 22:43

je savais que ça te plairait j'ai découvert par hasard à la médiathèque et depuis j'écoute que ça (quasiment)
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  diatribe le Dim 1 Mar - 3:11

Unnnnderrrrdooooogggggggggg...............unnnnderrrrrdoooooggggggggggggggggggg!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
diatribe
Dans l'son,il faut du gras et du lourd!
Dans l'son,il faut du gras et du lourd!

Masculin Nombre de messages : 2503
Age : 40
Localisation : qu'est c'que ca peux te foutre!!!???!!!
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.rnr-outlaw.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  sylvain medecine le Dim 1 Mar - 5:13

j'adore aussi Sly and the Family Stone .

à Woodstock en 1969 : une vrai tuerie de groove !

I want to take you higher

_________________
proud to be a rock'n'roll outlaw !
avatar
sylvain medecine
Serial Posteur n°1
Serial Posteur n°1

Masculin Nombre de messages : 5127
Age : 50
Localisation : TOURS (37)
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  Azeleen le Dim 1 Mar - 17:22

cheers
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  celtill le Dim 1 Mar - 20:26

sylvain medecine a écrit:
à Woodstock en 1969 : une vrai tuerie de groove !

+1

_________________
l'ennemi est bête: il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui! j'en ris encore!

i don't remember, i drank too much !

gilda a écrit: je suis en vacances...
avatar
celtill
le prez

Masculin Nombre de messages : 4678
Age : 52
Localisation : 91
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  captain.bobo le Lun 2 Mar - 15:01

Les inventeurs du Funk (et de la mixité des groupes) !!

Et Larry Graham... l'inventeur du slap et de la basse funky...



D'aillerus, Larry Graham's Central Station est un bon complément...
avatar
captain.bobo
Yeti lover

Masculin Nombre de messages : 2724
Age : 38
Localisation : DTC mais sur la côte ouest, maintenant !!
Date d'inscription : 03/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  Azeleen le Lun 2 Mar - 16:50

c'est génial
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  celtill le Lun 2 Mar - 19:33

Larry Graham's Central Station il va falloit que je me cherche ça

_________________
l'ennemi est bête: il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui! j'en ris encore!

i don't remember, i drank too much !

gilda a écrit: je suis en vacances...
avatar
celtill
le prez

Masculin Nombre de messages : 4678
Age : 52
Localisation : 91
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  Cage Prod le Mar 3 Mar - 0:52

celtill a écrit:ça c'est du bon cheers
Je dis +1

_________________
Hey Invité, click ici
avatar
Cage Prod
grand maitre du son

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 32
Localisation : Etampes (91)
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/lacageprod

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sly and the family stone

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum