SOPHIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOPHIA

Message  gilda le Sam 6 Juin - 16:02

http://www.sophiamusic.net/


Sophia a débarqué dans ma vie en 1996. Il y eu d’abord Fixed Water, le premier album, puis ce concert au Pezner (salle de concert aujourd’hui fermée…) Une rencontre rare, quasi culte, dont doit se souvenir encore ardemment le modeste public présent ce soir-là.
Je mets ce post ici puisque j'ai vraiment du mal à le mettre dans rock même si les disquaires le classe en catégorie "rock indépendant"...



Robin Proper-Sheppard avait écrit Fixed Water en réaction à la disparition prématurée de Jimmy Fernandez, son ami et bassiste de The God Machine. Fixed Water était une sorte de miracle. Robin Proper-Sheppard aurait pu abandonner la musique, du moins aurait-il pu renoncer à en enregistrer. Ce ne fut pas le cas. Le douloureux Fixed Water fut une catharsis pour son auteur. Un uppercut émotionnel pour ses auditeurs. Presque gênés aux entournures face à l’impudeur des sentiments exprimés sans fard par un musicien rongé par la perte de son ami. Fixed Water est un grand disque. Qui peut remuer encore les heures creuses et sombres de nos vaines existences. Petit car un peu court, mais d'une densité rare notable. La mélancolie plane tout le long de ces huit chansons renversantes, remplie de sensibilité. Dans un style déjà pourtant bien développé, Sophia se démarque par sa personnalité, des morceaux à fleur de peau et cette voix qui prend des accents plaintifs déchirants sur des paroles bien souvent désespérées… on ne peut pas dire que Robin Proper-Shepard soit en effet un joyeux luron. Mais par je ne sais quelle perversion de la pensée, il est bon parfois de ressentir à nouveau ces blessures qui ne se sont jamais totalement refermées.





Il y eu un successeur inespéré à Fixed Water, The infinite circle, disque habité des mêmes souffrances. A chaque fois, Sophia passe quasiment inaperçu. Les médias ignorent souvent ce qui n’arrive pas automatiquement dans leurs boîtes aux lettres. Distribution confidentielle. The Flower Shop recordings, propre label du musicien américain, assure l’essentiel, avec les moyens du bord. Mais les fans que nous sommes restèrent groupés. Toujours à l’affût de la plus petite bonne nouvelle. En espérant que Robin aille mieux, tout en sachant que le moindre faisceau de vie heureuse pouvait entraîner la fin de l’aventure discographique…

D’ailleurs, il nous faudra attendre un lustre après la sortie du second opus pour voir ressurgir Robin Proper-Sheppard, à travers un témoignage sonore de sa venue au festival amsterdamois De Nachten.
Pourtant ce disque est sorti en 2001. En catimini… De Nachten affirme la présence subtile de Robin Proper-Sheppard, dont le chant lancinant et poignant est accompagné par un délicat quatuor à cordes.
Sur ce live de l’entre deux, on trouve un titre sublime, I left you, tout juste à côté d’une reprise de Jealous guy. Ce titre possède désormais sa version studio sur le quatrième trésor de Robin Proper-Sheppard : People are like seasons.

Là encore, Robin Proper-Sheppard nous prend par surprise. Il arrive au moment où on ne l’attend plus, avec un disque bénéficiant d’une distribution plus ambitieuse. Grâce à City Slang qui héberge désormais l’artiste et grâce à Labels, qui, par ricochet, édite cette nouvelle œuvre. Un peu plus de lumière, enfin, sur le travail d’un artiste à fleur de peau, mais jamais à bout de nerf. Les guitares dissonantes, celles laissées de côté depuis la fin prématurée de The God Machine, refont leur apparition mais tout redevient comme sur Fixed Water et The infinite Circle, un tout petit peu moins dépouillé (les cordes ici et là y sont pour beaucoup) et moins éprouvant pour l’auditeur.




Près de 15 ans après la fin tragique de God Machine, l’insoumis Robin Proper-Sheppard continue sous l’identité Sophia d’enregistrer en toute confidentialité ses complaintes folk dépressives. Alors que les premiers albums versaient dans un spleen slowcore, lent et hypnotique, habité de légères touches gothiques, People Are Like Seasons sorti en 2004 marquait un tournant vers une certaine sophistication rock. Avec Technology Won’t Save Us, Robin Proper-Sheppard persiste dans cette veine noisy pop, mais avec cette fois une marge de succès notable. En dépit de quelques longueurs en milieu de parcours, ce cinquième opus confirme l’étonnante endurance de Robin Proper-Sheppard à composer des pop songs hantées, l'ombre d'une mélancolie charbonneuse, serpentant entre guitares oppressantes et puits de lumière d'arrangements boisés. Technology Won't Save Us, le splendide instrumental qui ouvre le disque, imprime d'emblée ce style éclaté : guitare acoustique, clarinette, hautbois et violons tissent une mélodie simple à la douceur réconfortante, bientôt viciée par des percussions inquiétantes et un piano sourd puis quelque chose dérape et un scratch annonce une explosion de guitares étouffées. Mais au-delà de ce caractère soupe au lait d'abord déstabilisant, Technology Won't Save Us est un enregistrement audacieux, dont les ambitions soniques démesurées contredisent en permanence une écriture simple et éloignent brusquement Sophia du très encombré rayon "folk pleureur" de nos étagères.




Le dernier opus "there are no goodbyes" vient de sortir... A suivre donc ! Bien que toujours ignoré en France, les mélopées de Robin Proper-Sheppard sont plus au Nord (Belgique, Pays-Bas et la Suède...) accueillies à bras ouverts. La mélancolie hivernale de Sophia possède indubitablement des vertus d’acclimatation...


http://www.theflowershoprecordings.com/



avatar
gilda
Cacao junkie

Féminin Nombre de messages : 3191
Age : 43
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SOPHIA

Message  wolfrain68 le Jeu 9 Juil - 23:40

j'ai l'album "Fixed Water", un très beau disque parmis les plus mélancoliques que j'ai pu écouter; ceci dit je ne l'écoute pas tout les jours...
avatar
wolfrain68
accro du forum
accro du forum

Masculin Nombre de messages : 1886
Age : 48
Localisation : limousin
Date d'inscription : 26/06/2009

http://www.myspace.com/487954874

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum