dEus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dEus

Message  gilda le Jeu 15 Mai - 18:48

Venu de la trépidante scène belge, dEUS parvient depuis le début des années 90 à concilier audace, énergie et sens mélodique. Evénement critique attendu, chacun de leurs albums a marqué une évolution importante par rapport précédent, que ce soit du point de vue du style ou du personnel. Le groupe est, à raison, réputé pour ses prestations scéniques fortes en rock'n roll!



Après de multiples expériences musicales sur la scène d'Anvers, les musiciens font paraître « Worst Case Scenario », leur premier album, en 1994. Et d'emblée, l'association sent la dream team. De guitares grunge en violons avant-gardistes, en passant par les voix bluesy de Tom Barman et Stef Kamil Carlens se posent sur un climat louche, agressif, arty en diable et dépouillé à souhait. Certains crient à l'intellectualisme, d'autres célèbrent la naissance d'un grand groupe.
Après l'étrange EP "My Sister = My Clock", difficilement trouvable et - il faut bien le dire - difficilement audible, dEUS revient en 1997 avec « In A Bar Under The Sea », un des disques les plus superbement sous-estimés de la décennie. Tiraillé par des tensions internes qui aboutissent au départ de Stef Camil Carlens, le groupe parvient pourtant à se sublimer. L'album s'essaie aux registres les moins voisins. On part d'un funk-metal foutraque pour aboutir à une ballade jazzy et
La formation ne survit cependant pas à ces sessions abrasives et, peu après la sortie du disque, c'est au tour de Rudy Trouvé de quitter la baraque. Pour « The Ideal Crash » (1999), dEUS recrute donc deux nouveaux membres : Craig Ward à la guitare et Danny Mommens. Souvent considéré comme leur meilleur album, il contient le classique « Instant Street », une ballade soyeuse qui se termine par une habituelle orgie métallique. Pour le reste, on sent un net changement de ton. A part les très agressifs "Put The Freaks Up Front" et "Everybody's Weird", qui lorgne vers la jungle, les morceaux semblent plus rechercher le songwriting délicat que le choc sonore. On retiendra dans ce registre "Sister Dew", "The Magic Hour" ou "Magdalena". La presse est conquise !



Désireux de prendre le large, Tom Barman passe derrière la caméra et réalise « Any Way The Wind Blows ». Cédant à on ne sait quelle pulsion de survie, le groupe parvient cependant à se relever en 2005 pour enregistrer "Pocket Revolution". Et encore une fois, les choses ne se passent pas simplement : Craig Ward est contraint de quitter le groupe à cause de problèmes de santé, bientôt suivi par Danny Mommens, dont le groupe a bien grandi... Et hop, en plein milieu de l'enregistrement, le groupe embauche Mawro Pawlowski qui, selon Tom Barman, possède deux qualités essentielles pour participer à dEUS : le calme et la patience! Champion toutes catégories du jeu de chaises musicales, le groupe parvient pourtant à retrouver une unité dans le chaos. L'album s'avère un digne successeur de "The Ideal Crash".
avatar
gilda
Cacao junkie

Féminin Nombre de messages : 3191
Age : 43
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: dEus

Message  gilda le Jeu 15 Mai - 18:51

avatar
gilda
Cacao junkie

Féminin Nombre de messages : 3191
Age : 43
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: dEus

Message  gilda le Jeu 15 Mai - 18:53

Patch


choppez absolument "in a bar, under the sea", c'est une pure merveille.

dEUS – in a bar, under the sea CD (island)
ce disque date de 1996, on peut dire qu’il ma énormément marqué quand j’étais tout petit…puis je l’ai totalement oublié…et je ne sais pourquoi mais j’y ai repensé d’un coup, je suis donc allé le retrouver… et je le trouve encore meilleur qu’avant ! ce groupe belge est vraiment original, je suis incapable de définir leur musique…le disque débute par une sorte de blues avec un sale son sortant d’une radio…après on trouve des morceaux pop (‘little arithmetics’, ‘Disappointed In The Sun’, ‘supermarketsong’), des titres très lent et tristes qui prennent une envolée symphonique pleine d’émotion et d’une rare beauté sur la fin (‘gimme the heat’, ‘roses’), des morceaux rock limite punk (‘memory of a festival’)…cet album recèle de trésors, jetez vous dessus si vous le trouvez !


avatar
gilda
Cacao junkie

Féminin Nombre de messages : 3191
Age : 43
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: dEus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum