Little Walter

Aller en bas

Little Walter

Message  celtill le Jeu 22 Mai - 0:32

Little Walter

Marion Walter Jacobs dit, Little Walter, était un chanteur-harmoniciste-guitariste de blues américain, né à Marksville, Louisiane, le 1er mai 1930, décédé à Chicago, Illinois, le 15 février 1968.


Biographie
L'importance de Little Walter se situe à plusieurs niveaux. Comme équipier de Muddy Waters et Jimmy Rogers de 1947 à 1952, il a contribué à construire avec eux le Chicago blues électrique de l'aprés-guerre. comme compositeur extrêmement habile, il a créé de nombreux blues qui sont devenus des standards, constamment interprétés et adaptés par d'autres musiciens. Sa voix chaude et légèrement voilée lui a valu un large succès commercial auprès des Noirs entre 1952 et 1958. Enfin et surtout, il a totalement révolutionné l'approche de l'harmonica. s'inspirant de ses prestigieux aînés, Big Walter Horton et surtout John Lee Sonny Boy Williamson II, Little Walter a su forger un style très personnel. Il procède par larges accords entrecoupés de multiples cascades de notes, construit véritablement des solos, surprenant l'auditeur à chaque phrase par son invention et son originalité. Il n'est pas le premier à utiliser l'amplificateur électrique pour faire sonner son harmonica comme un saxophone mais c'est lui qui a porté cette technique à la perfection. Il a aussi été un des tout premiers à sortir l'harmonica blues de la deuxiéme position pour aborder la troisième, une technique qui ouvre de nouvelles possibilités à cet instrument. Tout cela a été si apprécié que la liste de ses adeptes - de Louis Myer à Paul Butterfield et Charlie Musselwhite - est considérable. L'influence de Little Walter sur le développement de l'harmonica a été très semblable à celle de B.B. King sur l'évolution de la guitare, devenant même pesante tant elle est généralisée.

Venant à Chicago depuis la Louisiane via La Nouvelle-Orléans et Memphis, Walter fait la manche sur Maxwell Street en jouant de l'harmonica ou de la guitare. Il y rencontre Snooky Pryor qui lui montre quelques tours d'harmonica, peut-être Sonny Boy Williamson II, Leroy Foster, Jimmy Rogers, Othum Brown, bientôt Muddy Waters. Ils s'associent et vers 1947 leur country blues dynamique, amplifié et exubérant leur vaut une forte popularité dans le ghetto du South Side de Chicago. assez étrangement, c'est en semi-soliste que Muddy enregistre avec succès pour Chess en 1948. Little Walter doit se contenter de quelques titres pour diverses petites marques. The blues world of Little walter (Delmark) qui contient ces premiers enregistrements permet de juger la rapide maturation de Walter. Son jeu d'harmonica passe en effet en quelques mois d'un style extrêmement proche de celui de Williamson à un style amplifié complexe, très différent.

À partir de 1950, Little Walter apparaît dans les disques de Muddy Waters et contribue largement à en faire les incroyables chefs-d'œuvre que l'on révère aujourd'hui dans le monde entier. C'est presque par hasard que Len Chess enregistre Little Walter en vedette dans une brillante pièce instrumentale, Juke, qui servait de présentation au groupe. Contre toute attente, Juke est un énorme succès commercial, atteint le N°1 des Tops 40 de Rhythm and Blues. Walter quitte alors Muddy Waters et crée son propre groupe avec Louis Myers, son frère Dave et le batteur Fred Below qui formaient l'orchestre de son jeune rival Junior Wells, les Aces. Suit alors une longue liste de chefs-d'œuvre et encore plusieurs succès commerciaux notables : Mean old world; Sad hours; Of the wall; lues with a feeling; To late. Walter est, à cette époque, un leader très exigeant qui travaille des semaines durant chaque morceau avec ses sidemen avant de les enregistrer, coférent à ses disques une perfection et une cohésion rarement égalées.

Little Walter avait toujours été difficile à vivre : violent et arrogant, belliqueux, cherchant toujours à tromper et voler les autres. L'énorme succès dont il jouit n'arrange pas son caractère si bien qu'il a beaucoup de mal à garder ses musiciens. En 1954, les bouillants frères Myers laissent leur place au taciturne Robert Jr Lockwood ainsi qu'au placide Willie Dixon, au moins en studio. Avec eux, Walter grave encore de superbes blues : Last night; Mellow down easy; I hate to see you go et obtient une nouvelle place au Top 40 avec My babe, une intelligente adaptation par Dixon du vieux spiritual This train. Cependant les harassantes tournées à travers les États-Unis, l'abus d'alcool et une vanité paranoïaque commencent à laisser leurs traces sur la musique de Walter. En 1958, même Lockwood le quitte et son départ le prive d'une bonne part des arrangements jazzy qui faisaient l'originalité de ses titres. Les jeunes Noirs commencent aussi à se détourner du blues et la popularité de Walter en pâtit. Considérablement affecté par ce revirement à son égard, il devient de plus en plus capricieux et exigeant, et finit par faire le vide autour de lui. Il s'appuie alors sur de très jeunes guitaristes, bien plus dociles, comme les remarquables Luther Tucker et Freddie Robinson. Après 1960, Little Walter joue de moins en moins souvent en public et n'enregistre plus que sporadiquement. En 1964 et 1967, il vient en Europe où les amateurs de blues l'idolâtrent. Ils assistent, stupéfaits, à un duel au couteau entre lui et Sonny Boy Williamson (Rice Miller) pour une sombre histoire de bouteille de whiskey non payée? Ses prestations scéniques ne sont pas non plus à la hauteur de sa réputation, notamment en 1967 où son inconstance et sa désinvolture déroutent les admirateurs. L'année suivante, épilogue presque inévitable, il est battu à mort au cours d'une rixe dans une ruelle de Chicago.

Il laisse une œuvre exemplaire, pratiquement dépourvue de déchets, sauf à l'extrême fin. Les sommets abondent et on conseillera de rechercher le coffret de 4 CD Little Walter : The Chess Years (Charly). À défaut, on se tournera vers les sélections Blues with a feelin' (Chess), His best (Chess) et Confessin' the blues (Chess).



_________________
l'ennemi est bête: il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui! j'en ris encore!

i don't remember, i drank too much !

gilda a écrit: je suis en vacances...
avatar
celtill
le prez

Masculin Nombre de messages : 4678
Age : 53
Localisation : 91
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Little Walter

Message  sylvain medecine le Jeu 22 Mai - 1:05

une ptite vidéo de Little Walter avec .....Hound Dog Taylor


_________________
proud to be a rock'n'roll outlaw !
avatar
sylvain medecine
Serial Posteur n°1
Serial Posteur n°1

Masculin Nombre de messages : 5127
Age : 51
Localisation : TOURS (37)
Date d'inscription : 13/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum