Devo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Devo

Message  Azeleen le Ven 23 Mai - 15:42

CELTILL

http://www.clubdevo.com/

Devo (le groupe de désévolution) est un groupe de Rock/New Wave proto-industrielle, originaire d'Akron en Ohio, qui s'est produit pour la première fois en 1972.

Les co-fondateurs Gerald Casale, Mark Mothersbaugh, et Bob Casale étaient étudiants à l'Université d'État de Kent (Ohio) quand la Garde Nationale tira sur des étudiants et en tua lors d'une manifestation contre l'invasion du Cambodge par les États-Unis. - le "moment pivot" de leur formation, selon le co-fondateur Gerald Casale

La musique de Devo et leurs performances scéniques mélaient des thèmes de science-fiction kitsch, un humour surréaliste "pince-sans-rire" et un commentaire social satirique dans des chansons pop aux synthétiseurs discordants dont les signatures rythmiques étaient souvent inhabituelles.

Le groupe se construisit délibérément une image "pseudo-scientifique" (geeky) qui leur permettait aussi de faire des commentaires souvent provocateurs sur l'état de la société américaine. Et, comme Frank Zappa, sous l'extérieur clownesque, il y avait une musicalité sérieuse et un contenu socio-politique.

Devo étaient probablement aussi connus pour leur image que pour leur musique, mettant des uniformes qui plagiaient la culture industrielle et le consumérisme pop, tels les costumes de protection chimique jaunes durant la période Q: Are We Not Men?, l'assortiment de coiffes de plastique, de masques et des caractéristiques chapeaux "pots de fleurs" (domes d'énergie) pour Freedom of choice -- dont le but était (selon le groupe) de canaliser leur énergie sexuelle dans leur voix.

Mark Mothersbaugh portait aussi un masque pour créer son célèbre alter-ego Booji Boy (prononcé Boogie Boy), qui symbolisait la régression infantile que Devo voyait dans la plupart de la culture américaine. Ce personnage figurait dans beaucoup de prestations scéniques, tout comme le père de Booji Boy, le Général Boy (joué par le propre père de Mothersbaugh), qui satirisait les figures de l'autorité américaine.

Devo étaient des pionniers dans la vidéo musicale ; La vidéo Whip it devint une accroche des débuts d'MTV, et leurs nombreux films promotionnels et clips vidéos sont devenus des repères importants dans le développement de ce genre. Ils furent aussi des pionniers dans la production de cassettes vidéo longue durée comme The Truth About De-Evolution et The Men Who Make The Music, qui mêlaient des clips video conceptuels autoproduits, des extrait de leurs concerts/performances et des parties de pseudo-documentaires. Devo ont créé et dirigé beaucoup de leurs propres vidéos et citent Beautiful World comme leur exemple favori de ce travail.

Devo étaient grandement influencés par le Krautrock allemand et la musique de groupes européens comme Neu!, Can et le travail de production de Conny Plank, et ils furent certainement l'une des rares formations américains capables d'incorporer ces influences tout en ayant une large publicité et un succès critique. D'autres influences probables étaient les iconoclastes américains Frank Zappa, Captain Beefheart, et les Residents. Ils furent l'un des premiers groupes américains à faire appel aux services du remarquable producteur, artiste et musicien britannique Brian Eno, qui produisit quelques groupes phares de la New Wave américaine dont Talking Heads.

Dans les notes du leur album Greatest Hits figure une retranscrïption d'une interview des années 70 dans laquelle le groupe décrit sa musique comme industrielle, qui implique la déshumanisation (désévolution) de leur contenu musical autant que du son réel. (Dans ce contexte, le terme précède son application ultérieure au label de groupes d'avant-garde des années 70 comme Throbbing Gristle. Leur mécanisation de la musique populaire, par les synthétiseurs et les instruments déconstruits (parfois leurs guitares cassées tombant en morceaux sur scène) inspira les formations de pop industrielles les plus modernes de la fin des années 80 et du début des années 90

Discographie

Be Stiff Maxi-45 tours (1977)
Q: Are We Not Men? A: We Are Devo! (1978)
Duty Now for the Future (1979)
Freedom of Choice (1980)
Dev-o Live (1980) (re-released in a expanded, limited (5000 copies) edition Rhino Handmade en Octobre, 1999)
New Traditionalists (1981)
Oh, No! It's Devo (1982)
Shout (1984)
E-Z Listening Disc (1987)
Total Devo (1988)
Now It Can Be Told: DEVO at the Palace (1989)
Smooth Noodle Maps (1990)
DEVO Live: The Mongoloid Years (1992)
Adventures of the Smart Patrol (1996)
DEVO Live 1980 (2005) (Double cédé)




video

Devo - Satisfaction
http://fr.youtube.com/watch?v=CvcuaJy9OwI


Jocko Homo (original version)
http://fr.youtube.com/watch?v=hRguZr0xCOc

Devo-Mongoloid
http://fr.youtube.com/watch?v=ZWmf7r_37eA

Devo - Whip It
http://fr.youtube.com/watch?v=rxH39QlRuhg

devo uncontrollable urge - live
http://fr.youtube.com/watch?v=0BmxN3E548I
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devo

Message  Azeleen le Ven 23 Mai - 15:44

cheers ça trip !
avatar
Azeleen
galette fourrée vibrante

Féminin Nombre de messages : 1982
Age : 35
Localisation : BZH
Date d'inscription : 14/05/2008

http://www.myspace.com/azeleen00

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum